Ecrit pendant For Philp Guston Morton Feldman
dans le cadre de Ensemble Vide Le 4 mai 2018, de 17h à 21h 30


Il n’y a aucune raison de chercher le point final si j’estime que ce moment n’a pas de fin.

Il s’agit juste de vivre ce moment comme l’éternité.

Les sons du piano, des flûtes, du celesta et des percussions joueront à l’infini
à la recherche des accords de chacun·e,

et nous qui les entourons resterons immobiles ou errons autour d’eux